L’Allemagne : un bouc émissaire bien pratique pour le gouvernement français

Face à l’aggravation de la crise, le gouvernement français promet une fois de plus diverses mesures en faveur du pouvoir d’achat. Il ajoute par ailleurs suspendre ses engagements à une acceptation de la part de l’Allemagne d’un retardement de la date limite à laquelle la France devra retrouver un solde excédentaire.

Autrement dit : à partir du moment où Merkel refuse d’accorder ce délais supplémentaire, Hollande aurait une bonne excuse pour continuer sa politique d’austérité. La chancelière serait alors seule coupable.

Même si je ne suis pas dupe et ai bien conscience que cette « règle d’or » a été instaurée pour servir de prétexte aux sacrifices pour les classes populaires, on peut très bien mener de vraies politiques de gauche tout en équilibrant les comptes, si on pioche dans les fortunes des milliardaires. Et faire cela n’est interdit par aucune loi européenne.

La majorité en place utilise le gouvernement allemand comme bouc émissaire pour ne pas avoir à assumer ses fautes. Cela lui permet par la même occasion de dédouaner les grands patrons bien de chez nous.

La vérité est que toutes ces castes dirigeantes sont coresponsables des maux subis par les peuples, et qu’aucune d’entre elles n’a été soumise à la moindre pression de la part des autres. Nier cela serait tomber dans le poison nationaliste qui détourne les travailleurs vers de fausses pistes de lutte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s