Un rapport qui en dit long sur les véritables causes de la crise

Il y a dix ans, un être humain sur vingt millions possédait le dixième des richesse. Actuellement, selon un rapport du Programme des Nations Unis pour le Développement, cette même minorité concentre la moitié des ressources mondiales.

Quand on connait l’orientation pro-capitalisme des dirigeants de l’ONU, on aurait raison de croire que ces inégalités déjà énormes ont été sous-estimées.

Il suffirait de piocher sur la fortune des multimillionnaires et milliardaires en dollars, soit une toute petite minorité, pour mettre fin à la pauvreté. En fait, la société est même assez productive pour que chacun puisse bénéficier d’un train de vie meilleure que celui des classes moyennes occidentales.

Mais malgré cela, on nous ment en nous disant qu’un prétendu manque de création de richesses rendrait indispensable de travailler plus pour gagner moins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s