Dissolution de la LDJ : une mesure parfaitement inutile

Le député Jean-Jacques Candelier réclame, dans une lettre ouverte destinée à François Hollande, la dissolution de la Ligue de Défense Juive.

C’est à juste titre que ce parlementaire désigne la LDJ comme une organisation criminelle et fasciste. Loin de combattre l’antisémitisme, ce groupe d’extrême droite est connu pour son appel à la haine envers les Arabes, son soutien à la dictature israélienne, et ses actions violentes.

Mais dissoudre ce mouvement ne permettra pas d’éradiquer son idéologie, et lui fera à l’inverse une belle publicité. Jean-Marie Le-Pen se sert bien de ses condamnations à l’inéligibilité pour faire croire qu’il est le défenseur de la liberté d’expression.

On ne combat pas des idées nauséabondes en les interdisant, mais en déployant de véritables perspectives révolutionnaires prouvant que les doctrines des associations tel que la LDJ sont dangereuses pour la démocratie. Confier la lutte contre le racisme à l’État bourgeois, comme le suggère Candelier, c’est donner aux réactionnaires des raisons de ne pas s’inquiéter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s