Haine envers les pauvres, misogynie et défense des patrons par un ministre en une seule déclaration

Emmanuel Macron justifie son opposition à la grève des inspecteurs d’auto-école en évoquant les salariés du groupe Gad, particulièrement les femmes, qui seraient selon lui illettrés et sans permis de conduire.

Ces propos sont immondes sur la forme, car véhiculent des préjugés à la fois sexistes et anti-ouvriers. Mais ils le sont aussi sur le fond, car cela revient à excuser le patronat de ne pas embaucher ces travailleurs au prétexte mensonger qu’ils n’auraient pas les compétences pour réintégrer le monde de l’emploi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s