La 6ème République : de l’enfumage

Face à l’aggravation des politiques d’austérité, le Parti de Gauche remet au goût du jour une de ses vieilles revendications : la 6ème République. Selon les dirigeants du mouvement, il suffirait de changer les institutions pour que le peuple soit entendu.

C’est ne pas tenir compte du fait que le système capitaliste dans lequel nous vivons est une monarchie absolue dirigée, non pas par des gouvernements, mais par les propriétaires des grandes entreprises. Que l’on soit sous un régime présidentiel, le royalisme, le parlementarisme, ou autre, la dictature qu’exerce le patronat sur l’économie n’en sera pas moins violente.

Seuls des luttes menées par les travailleurs, destinées à arracher à la bourgeoisie les biens qu’elle a accumulés sur leur dos, pourraient permettre l’instauration d’une véritable démocratie. Mais les révoltes sociales ne sont pas préconisées par le parti de Jean-Luc Mélenchon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s