La « modulation » des aides, ou comment justifier une réforme injuste au nom de la justice

C’est officiel : la baisse des allocations familiales envisagée depuis longtemps par les membres de l’exécutif entrera en application dès la fin de cette année.

Le gouvernement présente cela comme une mesure qui n’affecterait que les plus aisés. Reste à savoir ce qu’il entend par « aisé ».

En faite, seront concernés les couples avec deux enfants gagnant pour le foyer six mille euros mensuels, soit à peine mille cinq cents euros par personne. Autrement dit, une réforme qui fouettera les classes moyennes, mais aussi des ménages trop pauvres pour être considérés comme appartenant à ces dernières.

Les milliardaires n’y perdront quant à eux pas au change, puisque l’intégralité de la recette servira à financer le CICE, les baisses de charges patronales, et autres de leurs cadeaux, qui seront largement supérieurs aux quelques centaines d’euros annuelles de prestation en moins.

Se servir du principe d’égalité pour taxer des travailleurs certes mieux lotis que l’extrême bas de l’échelle, mais modestes quand même, sans aider les très pauvres en retour, pour ensuite engraisser les vrais riches, c’est la politique ordinaire de ce gouvernement qui n’a de socialiste que le nom.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s