Le capitalisme tue

Lee Joon-Seok, capitaine du ferry qui a fait naufrage en avril dernier au sud de la péninsule coréenne avec un bilan de plusieurs centaines de morts, a été condamné à trente-six ans d’emprisonnement.

L’intéressé clame sa bonne foie, et affirme n’avoir quitté le navire que sous le coup de la peur. On ne sait pas s’il dit vrai, mais les institutions de nombreux États, et en l’occurrence de la Corée-du-Sud, prévoient la présomption d’innocence, principe qui n’a à l’évidence pas été respecté.

Toujours est-il qu’âgée de soixante-neuf ans au moment des faits, cette personne aurait due être à la retraite, et non pas affectée aux commandes de ce voyage périlleux.

Le premier coupable est donc ce système assassin qu’est le capitalisme, qui va jusqu’à engendrer l’exploitation des plus fragiles, y compris des vieillards. Et pour ce dernier, je requiert la peine de mort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s