Droite allemande et gauche française : des valets qui roulent pour les mêmes maîtres

Le commissaire européen Gunther Oettinger, qui est également membre du parti de la chancelière allemande, qualifie la France de « déficitaire récidiviste ». En réponse, le ministre français des finances juge ces propos « non-constructif », et s’insurge contre l’obligation d’équilibre budgétaire soi-disant imposée à son État par l’UE.

On a ici affaire à deux clans qui se disputent les faveurs des patrons des grandes multinationales, chacun souhaitant disposer d’une marge de manœuvre suffisante pour faire plus de cadeaux que l’autre aux milliardaires. Les prolétaires de tous les pays n’ont à ce titre aucun intérêt à se ranger auprès de l’une ou de l’autre de ces bandes rivales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s