Un chantage révoltant

Suite à la suspension de l’écotaxe, et donc du marché qui s’ouvraient au groupe Ecomouv chargé de récolter ces impôts est d’en conserver une grosse partie, celui-ci menace de licencier des travailleurs au prétexte qu’ils auraient été affectés à ces missions aux péages.

Ce caprice patronale est parfaitement honteux. Si cette entreprise n’a plus de travail à confier à ces membres du personnel en raison d’une sur-industrialisation à laquelle elle a contribué, alors qu’il en soit ainsi, mais qu’elle paie quand même ces agents congédiés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s