Le ralentissement du marché de l’automobile : un mensonge servant à justifier les saloperies imposées aux travailleurs

Des représentants de grands groupes industriels multiplient les appels de sensibilisation au sauvetage de l’industrie automobile française, qui serait selon eux en danger. En réponse, le gouvernement étudie des mesures visant à accorder de nouvelles subventions aux patrons concernés, qui seront financées par des hausses d’impôts et des démantèlements de services publics.

Seulement voilà : l’industrie de l’auto dans l’hexagone va très bien. Pour preuve, l’entreprise Peugeot, qui fait produire la quasi-totalité de sa gamme en France, n’en fait pas moins d’énormes bénéfices, qui lui permettent d’engraisser ses actionnaires déjà riches à milliards d’euros.

Un « patriotisme économique » qui consiste, sous prétexte lutter contre des phénomènes qui n’existent même pas, à faire les poches à l’ensemble de la population, afin d’accorder toujours plus de cadeaux à la bourgeoisie. Par contre, on n’entend pas ces tribuns utiliser cette désindustrialisation imaginaire pour prôner la baisse des dividendes versés aux capitalistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s