À bas l’obscurantisme religieux, vive la liberté de la presse!

Un attentat au siège de Charlie Hebdo a fait plusieurs morts et des dizaines de blessés. Le crime reproché au journal satirique par ces terroristes : avoir caricaturé le prophète Mahomet.

Le délit de blasphème est officiellement aboli depuis la fin du XVIIIème siècle. Mais tant que l’intégrisme sera fort, la liberté d’expression restera un mythe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s