Retour à l’Ancien Régime

L’Assemblée Nationale à intégrer à la « loi Macron » le principe de la protection du secret des affaires dans le Code du Commerce. Ainsi, les salariés qui révéleront les magouilles effectuées dans les entreprises par leurs patrons risqueront sept ans d’emprisonnement et sept cent cinquante mille euros d’amende.

C’est à cause de ce genre de mesures liberticide que sont facilitées les tromperies, comme par exemple l’affaire de la viande de cheval vendue au prix du bœuf. Il serait pourtant légitime que la transparence dans l’économie soit la norme, et que chacun puisse savoir ce qui se passe dans les entreprises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s