Un serviteur du patronat prêt à tous pour défendre ces maître, y compris à prendre les gens pour des cons

Nicolas Paulissen, délégué général adjoint de la Fédération Nationale des Transports Routiers, juge les 5% de hausse de salaire réclamés par les syndicats comme « irréalistes », sous prétexte que les marges des entreprises française du transports seraient en quasi-stagnation. Il pointe par ailleurs une inflation qui ne serait que de 0,4%.

Concernant l’évolution des prix, le chiffre officiel donné par Paulissen ne tient pas compte de la hausses des taxes. Il y a donc fort à parier que l’inflation réel est bien plus importante.

Concernant les bénéfices des grands groupe de l’hexagone, s’ils progressent moins du fait de l’émergence de la concurrence étrangère, c’est parce qu’ils partent de très haut. Ils restent donc suffisants pour combler les revendications légitimes des salariés transporteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s