Non au concordat, oui à la laïcité

Un enseignant d’un collège situé à Mulhouse a été suspendu avec perte de salaire pour avoir présenté à ses élèves des caricatures dessinées par le journal Charlie Hebdo. Ceux qui ont réclamé cela se sont appuyés sur le droit alsacien qui condamne le blasphème.

La sanction subie par ce professeur est une atteinte flagrante au principe de liberté d’expression. Et ce statut concordataire qui légitime les chasses aux sorcières n’a pas lieu à continuer d’exister.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s