Un valet tellement dévoué à ses maîtres, qu’il en est prêt à présenter un dictateur comme un démocrate

Suite à la mort du roi d’Arabie Saoudite, François Hollande a salué le défunt, le décrivant comme un « homme d’État dont l’action a profondément marqué l’histoire de son pays, et dont la vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d’actualité ». Un souverain tellement pacifiste qu’il dirigeait un régime ayant condamné un blogueur à mille coups de fouet pour blasphème.

Les membres de la bourgeoisie du Golfe sont des clients particulièrement rentables pour les capitalistes occidentaux, car leur achètent des armes à bon prix. Étant au service des grands patrons de son pays, il allait de soi pour le président français de ne pas fâcher ces milliardaires admirateurs du monarque décédé qui pourraient en représailles faire perdre des parts de marché aux riches de l’hexagone.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s