Une insulte qui donne la nausée

Najat Vallaud-Belkacem a refusé tout recours pour les candidats au concours de l’agrégation arrivés en retard à l’examen en raison de la grève des conducteurs de la ligne « A » du RER francilien. Sa justification : « si vous ouvrez une tolérance à celui qui est en retard et qui pourrait s’être fait communiquer le sujet, vous le faites au détriment de ceux qui étaient là à l’heure ».

Mais dans ce cas, que des postes supplémentaires soit créés, de sorte à ce qu’il y ait autant de places que de candidats. Ainsi, il n’y aura aucun problème d’équité entre retardataires et ponctuels.

Cette solution alternative permettrait par ailleurs de lutter contre le chômage, de réduire les charges de travail qui épuisent les fonctionnaires déjà employés, et d’améliorer la qualité des services publics. Mais on entendra la ministre de l’éducation suggérer cela, dans la mesure où elle a fait vœux de loyauté envers un gouvernement au service des intérêts des grands patrons.

L’affront que fait Vallaud-Belkacem à ces demandeurs d’emploi est d’autant plus ignoble que l’exécutif dont elle fait partie est fautif de ces retards. C’est en effet parce que l’État rackette ses agents, que ces derniers ont été contraints de cesser le travail pour faire entendre leur colère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s