Quand le « génie industriel du pays des droits de l’Homme » alimente les bureaucraties totalitaires

François Hollande se réjouit de la vente d’un Rafale de l’entreprise Dassault Aviation à l’armée égyptienne. D’après le contrat, cette transaction devrait se faire à un prix intéressant pour les exportateurs.

Il ne fait aucun doute que c’est une bonne nouvelle pour les grands industriels exploitant en Afrique et au Moyen-Orient, qui bénéficieront d’un État serviteur mieux équipé pour défendre leurs profits. C’est aussi une bonne nouvelle pour les patrons du groupe aéronautique français, qui feront des affaires.

Mais cela ne va améliorer la situation d’aucun travailleur au monde, et sûrement pas de ceux résidant en Égypte, que la dictature d’Al-Sissi pourra réprimer d’avantage quand ils protesteront.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s