Le risque pris par les spéculateurs : un mythe

Un documentaire diffusé mardi soir dernier sur France 2 dans l’émission « Cash Investigation » révèle que plus de la moitié du PIB mondial est affectée à la rémunération d’actionnaires riches à millions ou à milliards. C’est donc de l’argent qui ne servira ni à payer correctement les salariés, ni à investir dans des projets de services publics et écologiques.

Alors interviewé, Pierre Gattaz s’est empressé de prétendre que les dividendes ne feraient qu’indemniser un risque.

Mais seuls de petits investisseurs ne détenant que très peu de parts de capital prennent des risques. Les grands actionnaires ont quant à eux une fortune leur permettant de placer partout, ce qui, dans la mesure où la faillite d’une société se fait toujours au bénéfice d’une autre, leur garanti de ne rien perdre, et leur assure même des revenus supérieurs à ceux qu’ils auraient touchés en optant pour un compte d’épargne populaire sécurisé.

Dire que les milliardaires mettent en danger leur patrimoine est donc absurde. Mais en tant que représentant des riches, il va de soi pour le président du MEDEF de raconter les conneries les plus grosses qui soient afin de bien couvrir la bourgeoisie.

Mais Gattaz n’a pas le monopole du dévouement aux intérêts des maîtres de l’économie et de la finance. Tous ces politiciens de gauche comme de droite, à commencer par les membres et alliés du gouvernement, nous sortent plus ou moins explicitement les mêmes mensonges.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s