Un « antiraciste » qui ne risque pas de faire grand mal au racisme

Roger Cukierman juge Marine Le-Pen irréprochable en matière d’antisémitisme.

D’une part, la candidate à la dernière élection présidentielle n’a jamais vraiment cessé de soutenir son prédécesseur à la tête du Front National, un antisémite convaincu. Elle n’a fait, pour faire croire à la « dédiabolisation » de son parti, qu’émettre quelques critiques sur la forme envers le camarade Jean-Marie.

D’autre part, quand elle fait mine de dénoncer le racisme anti-Juifs, elle ne le dénonce pas réellement, mais se sert de cette dénonciation pour s’en prendre aux immigrés. Elle véhicule à ce titre les préjugés imbéciles selon lesquels les Arabes seraient antisémites.

Le président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France s’est montré être à la lutte contre l’antisémitisme ce que Soral est à la dénonciation des bombardements de l’armée israélienne sur Gaza, et ce qu’Hitler était à la défense du droit des animaux. Face au communautariste, on sait sur qui on ne peut pas compter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s