Quand les pouvoirs judiciaires font la pub d’un raciste auquel ils prétendent s’opposer

Le tribunal de grande instance de Paris a interdit le DVD du spectacle « Le Mur », œuvre de Dieudonné M’bala-M’bala.

Cet humoriste devenu militant politique est indéfendable. Son soutien à Jean-Marie Le-Pen, à Alain Soral, à divers mouvements fascistes et islamistes, ainsi que sa récente remise de la « quenelle d’or » à l’ancien dictateur Mahmoud Ahmadinejad, sont une illustration éloquente de son antisémitisme et de sa haine envers la démocratie.

Mais on ne peut pas combattre des idées nauséabondes en les interdisant. Cette décision sera au contraire un beau cadeaux pour M’bala-M’bala, qui pourra se faire passer pour un défenseur de la liberté d’expression victime de la censure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s