Rien de tel qu’un remède bidon pour éviter de s’en prendre aux véritables causes du mal

Manuel Valls propose de faire mener par l’État des statistiques ethniques, soi-disant pour lutter contre la ségrégation subie par le peuple. Une mesure parfaitement inutile, mais aussi irréalisable, étant donné l’impossibilité de déterminer à quelle « ethnie » chaque personne appartiendrait.

Il serait plus judicieux de s’attaquer à la racine du problème, c’est-à-dire à la pauvreté, car c’est elle qui engendre l’apartheid social. Mais cela impliquerait de mettre fin à ces politiques consistant à multiplier les cadeaux pour les grands patrons, ce que le premier ministre refuse catégoriquement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s