Une ministre qui ne manque pas de toupet

Najat Vallaud-Belkacem a déclaré : « Lorsque le premier ministre Manuel Valls a fait le choix de s’attaquer à Dieudonné et de faire en sorte que ses spectacles soient interdits, on aurait dû être plus nombreux derrière lui ».

Il est évident que cet humoriste devenu militant politique n’est en aucune mesure défendable. Son antisémitisme à peine masqué ainsi que son rapprochement avec divers mouvements fascistes et islamistes ne laissent aucun doute sur le chemin qu’il a choisi de suivre : celui  du montage des peuples les uns contre les autres, de l’apologie de l’obscurantisme, et du refus de la démocratie.

Mais interdire les tribunes de Dieudonné M’Balla-M’Balla, ce n’est pas les combattre, mais leur rendre à l’inverse un grand service en faisant passer les réactionnaires pour des victimes de l’État censeur. C’est donc être de mauvaise foie que de présenter quiconque n’aurait pas soutenu Valls comme allié ou même idiot utile de cet ami de Soral.

On notera par ailleurs que le gouvernement mène une politique contre le pouvoir d’achat des membres des classes populaires qui engendre ce racisme qu’il prétend combattre. Sans parler de la déclaration de son chef quand il était ministre de l’intérieure au sujet des Roms qu’il a présentés comme intrinsèquement incapables de s’intégrer, discours qui n’a rien à envier à la droite et l’extrême droite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s