Saigner les exécuteurs des escroqueries pour mieux couvrir les donneurs d’ordre : une spécialité de la bourgeoisie et de l’État qui le sert

Des révélations d’une policière en charge de l’enquête dans l’affaire des fraudes à la Société Général ont permis de démontrer que la direction du groupe, et donc ses actionnaires, étaient parfaitement au courant des transactions irrégulières effectuées par Jérôme Kerviel.

Il a été démontré depuis longtemps que cet ancien trader actuellement licencié n’a tiré aucun bénéfice personnel de ses propres actes de fraude, cet argent ayant atterrit exclusivement dans les poches des propriétaires de la banques, ainsi que dans les comptes de grandes entreprises étant ou ayant été client du groupe financier.

Les pouvoirs judiciaires s’acharnent depuis plusieurs année sur Kerviel pour le forcer à débourser une somme qu’il n’aura jamais, tandis qu’il n’a jamais été envisagé de récupérer les fonds volés là où il se trouvent, c’est-à-dire dans les portefeuilles des milliardaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s