Le fait d’être une entreprise étatique n’empêche nullement de servir les milliardaires au détriment des autres personnes

Un rapport commandé par le ministère français des transports préconise la suppression de plusieurs lignes de trains. Certaines de celles que sacrifiera la SNCF permettaient de relier des aires urbaines fortement peuplées.

À la place, on ne nous propose que des autobus pour des tarifs au moins aussi élevés que ceux des Intercités. Cela constituera une régression au niveau de la durée de transport (temps perdu pour les voyageurs), du confort, de la sécurité (cinquante fois plus de chance de mourir sur la route), et de l’écologie (les cars disposant de moins de places, davantage de véhicules et donc de moteurs devront être mobilisés, ce qui induira une augmentation des rejets de particules dans l’air).

Les dépenses dues aux cadeaux financiers en faveur des grands patrons et aux guerres que mènent l’armée ont entraîné un gros déficit budgétaire. Et pour rééquilibrer les comptes, l’État a choisi de s’en prendre aux services publiques, l’un des rares actifs demeurant encore au patrimoine des membres des classes populaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s