Un défenseur du capitalisme perçu comme un symbole de la lutte contre la peine de mort reste un défenseur du capitalisme

Robert Badinter monte au créneau pour dénoncer le Code du Travail français, qu’il juge « complexe », « obèse », et « indigeste ».

Mais ce qui a rendu indispensable ce même code, c’est l’exploitation engendrée par ce système de propriété exclusive d’une toute petite minorité du peuple sur les moyens de production que l’ensemble des politiciens, dont l’ancien garde des sceaux, défendent.

Le meilleur moyen de simplifier le droit consiste donc en des révoltes collectives contre le capitalisme. Mais cette option sera présentée comme un cancer par les mêmes qui nous parlent d’alléger les textes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s