Quand l’État vole aux moyennement pauvres pour donner aux hyper-riches en faisant semblant d’apporter l’aumône aux ultra-pauvres

De nombreux ménages français subiront désormais, à compter de ce mois, des hausses de taxes sur les allocations familiales qu’ils perçoivent.

Ces majorations de prélèvements obligatoires concerneront les couples avec deux enfants à partir de six mille euros mensuels de revenu de base du foyer, soit moins de six mille trois cents avec les aides, ce qui ne fait pas plus de mille six cents par personne. Cela reste inférieur aux mille sept cents euros par mois estimés lors de la campagne pour les dernières élections présidentielles comme minimum pour vivre décemment, d’autant plus que le coût de la vie a fortement augmenté depuis.

On nous dit que ces nouveaux impôts ne concerneront que les plus aisés, mais ils s’appliqueront en réalité à de nombreux travailleurs, y compris des trop pauvres pour pouvoir vraiment être considérés comme appartenant aux classes moyennes. Les vrais riches n’y perdront quant à eux pas au change, puisque les richesses ainsi confisquées serviront à leur financer des cadeaux bien supérieurs à la baisses de leurs allocations.

Le gouvernement frappe donc au porte-monnaie de citoyens certes mieux lotis que ceux de l’extrême bas de l’échelle sociale, mais tout de même très loin d’être nantis, sans pour autant redistribuer le moindre centime aux très pauvres, afin d’engraisser les portefeuilles déjà bien garnis des propriétaires des grands groupes industriels et financiers. Autrement dit, et au vu de ce que ni l’exécutif actuellement en place ni aucun de ses prédécesseurs n’ont jamais cessé de faire, la routine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s