Parmi les promesses qu’il fait, l’État tient celles qui sont en faveur des grands patrons, et seulement celles-ci

Pour réfuter l’injustice de la fameuse loi dont le ministre Emmanuel Macron est l’éponyme, le gouvernement français avait promis une goutte d’avancée sociale dans cet océan de reculade, à savoir la majoration minimum obligatoire d’un quart de la rémunération des heures de travail effectuées par les salariés entre 22h et 6h ainsi que le dimanche. Mais en fin de compte, il est prévu que de ridicules « négociations » avec les syndicats constituent l’unique condition pour obliger les membres du personnel à bosser la nuit.

Par contre, il n’y a pas de renoncement en ce qui concerne la partie qui permet d’imposer aux salariés des heures supplémentaires non-majorées voir non-payées. Cela n’est d’ailleurs pas surprenant, puisque la raison d’être de nos dirigeants n’est autre que la recherche de la combinaison qui optimisera la valeur des portefeuilles des grands patrons milliardaires, quitte à ce que cela soit fait au détriment de tout le reste de la population.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s