Crues tenues mais sans être tenues : ce que le chef de l’État veut que ses promesses soient

François Hollande a déclaré lors d’une récente conférence de presse avoir l’intention de faire baisser les impôts des plus pauvres d’ici la fin de l’année prochaine, mais sans vraiment préciser de combien.

Il est apparemment probable qu’il ne s’agisse en réalité que d’une modeste réduction des taux des premières tranches de l’IR, autrement dit, pas assez pour combler les hausses de taxes mises en place depuis l’arrivée du président actuel au palais de l’Élysée. Le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires demeurera donc inférieur à son niveau d’au moment de l’élection de cet ancien maire de Tulle à la tête du pays, ce qui valide un énième reniement de promesses de campagne du candidat Hollande.

Il convient par ailleurs de rappeler qu’en raison de l’incapacité évidente de l’État à réaliser le miracle de la multiplication des pains, la baisse promise des prélèvements obligatoires qui frappent les travailleurs ne pourra être financée ni sans cesser les cadeaux aux milliardaires ni sans reprendre ceux ayant déjà été accordés. Or, une telle mesure est catégoriquement exclue de tout projet de l’équipe de ce politicien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s