Avec ou sans El-Assad, les massacres restent des massacres

De nombreux dirigeants politique débattent de la pertinence ou non d’une alliance avec l’armée de Bachar El-Assad dans le cadre de cette coalition militaire pour laquelle la lutte contre le djihadisme au Moyen-Orient a servi de prétexte.

Très loin d’éradiquer ou même d’affaiblir l’État Islamique, ces différentes opérations ont surtout en commun de provoquer la mort d’encore plus de personnes innocentes qu’initialement, à cause des bombardements effectués par toutes ces grandes puissances de tout bord. Jamais aucune de ces croisades ne sera sans engendrer de boucheries inacceptables, qu’elle soit faite avec ou sans la participation de la dictature de Damas.

Ni Daech, ni la bureaucratie d’El-Assad, ni le régime iranien, ni celui américain, ni celui russe, ni celui saoudien, ni celui français, ni aucun autre de ces États prêts à tuer pour défendre les intérêts des grands industriels, ne sont soutenables. C’est au contraire en refusant toute guerre entre eux et en s’unissant que les peuples pourront vaincre l’obscurantisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s