Un tribun fautif de l’existence de fléaux qu’il prétend combattre

Le chef de l’État français se déclare opposé à l’instauration de plus de proportionnelle pour les élections, au motif que cela multiplierait le nombre de sièges attribués au Front National si c’était mise en place.

Cette logique consiste à préférer masquer les problèmes plutôt que de les résoudre. Si l’extrême droite obtient la moitié des suffrages et la moitié de la représentation parlementaire alors elle a les faveur de la moitié de la population, et si elle obtient la moitié des suffrages sans obtenir plus de trois pour mille de la représentation parlementaire alors elle a les faveur de la moitié de la population, ce qui fait que dans les deux cas, un citoyen sur deux sera de toute façon tombé dans le piège du chauvinisme.

C’est à cause de la montée de la précarité que les gens sont déboussolés au point de se jeter dans les bras du parti de Le-Pen. Et tant que survivra ce système que défend François Hollande et qui prévoit la propriété exclusive du grand patronat sur les moyens de production, le FN ne pourra pas cesser d’être dangereusement fort, que les scrutins soient faits ou non à la proportionnelle, et quel que soit qui occupe les postes de députés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s