Quand une bureaucratie finançant le terrorisme utilise comme prétexte pour instaurer des barbelés le terrorisme

L’État turc décide d’endurcir les restrictions au droit des réfugiés syriens fuyant les guerres d’immigrer sur son territoire national, soi-disant pour se protéger des djihadistes.

Mais nul n’ignore que le gouvernement dirigé par le président Erdoğan commande des opérations militaires consistant à fournir des armes à de nombreux mouvements terroristes islamistes. Si le régime d’Istanbul cessait cette action alimentant ces groupes meurtriers pro-Charia, la sécurité pourrait être renforcée sans qu’il y ait besoin de renforcer les entraves à la liberté de circulation.

Que les dirigeants de la Turquie prennent les gens pour des cons et ne manquent d’aucun culot est manifestement le moins que l’on puisse dire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s