Attaquer les droits des employés sans rien assumer : un sport récurent des capitalistes

L’entreprise Airbus envisage de ne plus compter l’habillage comme temps de travail officiel de ses salariés.

En échange, il n’est proposé à ces derniers que trois jours ouvrés de congé supplémentaires par an. À raison de vingt minutes nécessaires à chaque agent pour se mettre en tenue professionnelle, ce repos compensateur ne fait pas le compte, puisque cela laisse plus de cinquante heures de travail en plus par douzaine de mois et par travailleur.

Cette mesure immonde permettra à ce grand groupe de supprimer des emplois (et donc de diminuer ses charges de personnel) sans que cela entraine de baisse de production, ce qui fait que les profits des actionnaires milliardaires en seront grossis. Voilà pourquoi elle a été réclamée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s