Un chauvin qui s’attaque à des ingérences, mais dans le but d’en couvrir d’autres

Au cours d’un colloque de l’Institut Civitas, association à la fois religieuse et politique, son président Alain Escada a dénoncé (ou a fait mine de dénoncer, c’est selon), les interventions militaires menées depuis plusieurs années en Afrique et au Moyen-Orient, et la responsabilité de ces mêmes interventions dans la puissance actuelle de Daech et dans celle d’autres groupes terroristes islamistes.

Il a néanmoins, à propos des décisions de mise en œuvre des bombardements ayant eu pour cause d’armer des djihadistes, prononcé ceci : « ni l’Élysée ni Matignon ne sont les véritables décideurs, mais c’est à Tel-Aviv et à Washington que les décisions sont prises ». Or je ne vois pas en quoi l’armée de France serait moins ou différemment fautive que celle des USA et que celle d’Israël, dans la mesure où toutes trois ont mené des opérations impérialistes qui ont contribué à la force matérielle des milices pro-Charia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s