Un démocrate à géométrie variable

À propos de la question de la légitimité ou non du projet nommé « loi El-Khomri », Manuel Valls a déclaré : « Il y a un projet de loi qui a été adopté par l’Assemblée Nationale avec l’engagement de la responsabilité du gouvernement. Aucune motion de censure n’a été adoptée. Ce texte de loi va poursuivre son cheminement au Sénat et à l’Assemblée Nationale. Nous sommes dans une démocratie ».

Il a donc prétendu que l’approbation par les sénateurs et par les députés équivalait à celle par le peuple. C’est oublier que le nombre de parlementaires n’excède guère un petit millier, alors que la France compte environ soixante millions d’habitants.

Et si la majorité de la population se déclare favorable à cette loi, alors c’est uniquement parce que la propagande pro-capitalisme fait en sorte que des citoyens déboussolés croient au mensonge selon lequel les profits des grandes entreprises ne seraient pas assez élevés pour que le chômage puisse baisser sans que personne parmi celles et ceux ayant déjà un emploi soit obligé de se serrer la ceinture.

Utiliser les valeurs démocratiques pour justifier une loi remettant en cause des acquis sociaux et renforçant la concentration du pouvoir de décision en faveur de quelques grands patrons qui ne constituent qu’une petite minorité de la population revient à prendre les gens pour des cons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s