Kim Il-Sung : assassin et fossoyeur du communisme

C’est aujourd’hui l’anniversaire du décès de Kim Il-Sung, fondateur en 1948 du régime nord-coréen actuellement en place. Cet homme politique était arrivé au pouvoir par la force quelques années après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, avec le soutien matériel et financier de la bureaucratie soviétique.

Il est incontestable que son bilan à la tête du pays est tout ce qu’il y a de plus monstrueux. Les millions de morts en sont une illustration pertinente.

Ses successeurs s’inscriront dans sa continuité. De nos jours, le modèle de la Corée-du-Nord s’impose comme le champion mondial de la violation des droits de l’humain, avec les exécutions sommaires d’opposants, la censure, le culte de la personnalité, les famines, les programmes d’armement…

Cette dictature n’a jamais représenté en quoi que ce soit l’idéologie communiste. Elle a au contraire fortement opprimé son peuple en lui imposant le capitalisme sous sa forme la plus sauvage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s