Un réseau de transport qui est dit aller devenir moins chère, mais qui ne le sera que pour les capitalistes

Quand au milieu de l’année civile dernière, un « plan de restructuration » du réseau SNCF prévoyait le remplacement de trains par des bus, ledit plan était défendu au prétexte que soi-disant il permettrait que les prix à payer pour les usagers baissassent.

Mais les industriels vendant et/ou louant les autocars nécessaires à cet effet préfèrent profiter intégralement de l’aubaine et donc majorer les prix des prestations d’un montant au moins égal à la réduction des coûts de revient de la SNCF. Et comme cette dernière a cédé à cette exigence, il est finalement prévu que le projet de diminution de tarifs soit abandonné, abandon en raison duquel la somme que chaque voyageur doit débourser demeurera sans baisser du moindre centime.

En revanche, les vices de cette réforme (perte de confort, réduction de la durée des vacances à cause de la hausse du temps passé dans les transports, augmentation de la pollution due au fait que tout nombre assez grand de bus pour transporter tout le monde pollue plus qu’un seul train, sécurité moindre…) seront quant à eux bel et bien conservés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s