Un démagogue au service de l’arriération de la société

Dans le cadre de la lutte contre le sida et contre les autres maladies sexuellement transmissibles, Robert Ménard, via le propagande de la municipalité qu’il dirige, prétend que rendre les préservatifs plus accessibles serait inutile, et il incite à la fidélité conjugale, fidélité qu’il dit suffisante.

Cerise sur le gâteau : préférer que les gens soient contraints de restreindre leurs libertés au fait que les moyens de protections cessent d’être hors de prix est à la fois meilleurs pour les portefeuilles des industriels et davantage proche de toute société où l’adultère et la fornication soient prohibés. Or, nul n’ignore que le maire de Bézier est un défenseur des profits des maîtres de l’économie et quelqu’un faisant l’apologie d’idées réactionnaires.

Combattre efficacement le HIV requiert le droit de chaque personne à une sexualité épanouissante qui soit sécurisée. Il est donc impératif que les citoyens ne soient bernés par aucun concept moyenâgeux tel que ceux desquels monsieur Ménard et son équipe font l’apologie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s