Dirigeant d’entreprise et dirigeant d’État : la même logique pro-capitalisme

Aux multinationales investissant sur le territoire des USA, Donald Trump envisage d’accorder des crédits d’impôt. Ces derniers seront financés aux frais de petites gens via des baisses d’aides sociales sur les frais de santé.

Ce politicien menait, quand il pilotait des entreprises immobilières, une gestion consistant à engraisser les portefeuilles des spéculateurs milliardaires au détriment du pouvoir d’achat du reste de la population. Maintenant que monsieur Trump est devenu président, il démontre par cette sale réforme qu’il demeure fidèle à la logique qu’il suivait au cours de sa précédente carrière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s