Un faux remède proposé par un marchand d’illusions

Face aux conditions de travail inhumaines imposées dans les usines de Chine, Jean-Luc Mélenchon n’a quasiment rien trouvé de mieux que de suggérer une mesure consistant à taxer l’acier fabriqué dans ce pays et vendu dans le territoire de l’Union Européenne puis recourir à l’argent ainsi collecté pour la baisse des impôts sur le chiffre d’affaires des entreprises implantées en France.

En l’état actuel du système en place, les entreprises, quelle que soit la région du monde dans laquelle elles sont installées, sont toutes sous la propriété des mêmes personnes physiques, à savoir des grands spéculateurs milliardaires, spéculateurs qui ne constituent pas plus d’un pour mille de la population. Autrement dit, les seules personnes que le protectionnisme voulu et vanté par ce cofondateur du Parti de Gauche puisse protéger de la concurrence des industriels ne sont nul autre les industriels eux-mêmes.

Ce « patriotisme économique » ne changera quoi que ce soit ni aux pratiques esclavagistes des ateliers implantés en Asie ni au fait qu’énormément de Français soient sans emploi permettant d’avoir un pouvoir d’achat qui soit correct. D’autant plus que l’hexagone manque d’emplois, mais contrairement à ce qu’affirment celles et ceux faisant de la « réindustrialisation » un cheval de bataille, ne manque absolument pas de de travail.

La misère pourra être combattu, non pas au moyen de barrières douanières, mais à celui d’une véritable union des prolétaires de tous les pays du globe qui soit organisée dans le but de lutter contre la propriété exclusive du grand patronat sur les richesses. Or, monsieur Mélenchon proscrit les révoltes collectives attaquant frontalement le capitalisme, révoltes que ce fan de François Mitterrand prétend à tord pouvoir être remplacées par le simple glissement d’un bulletin dans une urne, par un « bon gouvernement de gauche » et par une « sixième république ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s