Qui se ressemble s’assemble

François Bayrou renonce à présenter sa candidature à l’élection présidentielle française qui aura lieu dans un peu plus d’un mois, et s’allie à Emmanuel Macron.

Ce centriste politiquement proche de son idole Alain Juppé, et donc d’une partie de la droite, se rallie désormais à quelqu’un ayant été ministre d’un gouvernement appartenant à ce qu’on appelle « la gauche ». Cette décision du maire de Pau a apparemment surpris certaines personnes.

Pourtant, monsieur Macron fait l’apologie de politiques anti-ouvrières dignes de la droite et du centre. Il n’est donc nullement étonnant que monsieur Bayrou soutienne cet ancien banquier d’affaire.

Après tout, les positions pro-exploitation du candidat du mouvement « En Marche » vont parfaitement de pair avec le fait que son nouvel allié ait eu le culot de légitimer les régressions de droits sociaux via son célèbre raisonnement fallacieux de la supériorité du poids du livre code du travail français sur celui du code suisse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s