Croire au mythe du sauveur suprême : une chose qu’il ne faut surtout pas

Des militants du mouvement intitulé « France Insoumise » font remarquer que si Benoit Hamon avait retiré sa candidature à la présidentielle et que ses voix s’étaient reportées sur le candidat Mélenchon, ce dernier serait qualifié pour le second tour sans que madame Le-Pen fût présente à ce dernier. Ces soutiens du fondateur du Parti de Gauche reprochent donc au candidat du Parti Socialiste ce non-retrait.

Monsieur Hamon n’est bien sûr pas défendable. Le fait qu’il ne regrette pas d’avoir été membre de gouvernements de François Hollande (lesquels gouvernements furent des équipes dont les bilans font état d’attaques au porte-monnaie des petites gens en faveur des chèques en blanc faits au grand patronat) et qu’il appelle depuis dimanche dernier à voter le 7 mai prochain en faveur d’Emmanuel Macron démontre que le projet de cet ancien ministre de l’éducation nationale n’est pas sans inconvénients qui soient rédhibitoires.

Il est certes nécessaire de s’opposer à Hamon. Mais il est impératif de ne s’opposer à lui que pour des raisons qui en soient des bonnes.

Supposons qu’Hamon n’ait pas concouru, que Mélenchon se soit qualifié pour le second tour face Macron, et que le fait que les électeurs de l’extrême droite et ceux de la droite traditionnelle refusent de voter pour le candidat du mouvement « En Marche » permette à ce cofondateur du Front de Gauche d’être élu. Qu’est-ce que ça changerait concrètement à la situation des travailleurs?

Le véritable pouvoir de décision est détenu, non pas par les chefs d’États, ni par les ministres, ni par quelque assemblée, mais par les actionnaires des grands groupes industriels et financiers, actionnaires qui sont non-élus.

La « révolution par les urnes » de laquelle le candidat de ce qui est appelé « France Insoumise » fait la promotion ne peut pas remplacer la révolution tout court, laquelle est, bien qu’absolument indispensable, proscrite par Mélenchon et par son équipe. Reprocher à monsieur Hamon d’être resté candidat constitue un détournement pitoyable conduisant vers de fausses pistes de luttes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s