Aide à l’embauche : l’État demeure la vache à lait des capitalistes

Le ministère de l’économie prévoit quarante milliards d’euros d’aide aux grandes entreprises en échange d’une création de seulement cent quatre-vingt-dix mille emplois pour les trois années restant du quinquennat. Cela correspond à plus de cinq mille huit cents euros mensuels par embauche, alors que le coût moyen d’un salarié, toutes charges comprise, n’excède pas trois mille euros.

Pour financer ces crédits d’impôt, l’État devra mener un plan de baisse de dépense aboutissant à plus de deux cent cinquante mille postes de fonctionnaires supprimés.

Des cadeaux faits aux grands patrons par des hausses de taxes pour les classes populaires, des démantèlements de services publics, et tout ça pour se retrouver avec un nombre de chômeurs encore plus élevé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s